MOODBOARD SALON MINIMALISTE SELON JEMM

Pendant que je cherchais cet article, j’ai tapé « maison minimaliste » dans Google, juste pour voir ce qui allait apparaître. Le résultat ? Un flot d’images avec des murs blancs, des sols en bois dur et des meubles chics de style « scandinave ». 

Les espaces de vie que j’ai vus étaient magnifiques – élégants, modernes et dépouillés – mais je me sens appelée à souligner que l’esthétique du design minimaliste n’est pas la même chose que le style de vie minimaliste. Adopter la simplicité dans votre maison ne signifie pas que vous devez renoncer à la couleur, abandonner votre style personnel ou renoncer à tous vos objets préférés. 

Je vous invite plutôt à envisager une autre définition de la maison minimaliste : un espace qui vous convient parfaitement, à vous et à votre famille. Il n’est ni trop encombré ni trop dépouillé. Les couleurs, les meubles et le style vous représentent toujours, mais d’une manière juste suffisante. 

Pour reprendre les mots de Peter Walsh, auteur et organisateur professionnel : « Votre maison doit être l’antidote au stress, pas la cause. » Je prends cela à cœur. Il n’y a pas de règles à suivre, mais dans une maison minimaliste, il y a de l’espace pour respirer et de la place pour aimer.

Comment puis-je rendre ma maison plus minimaliste ?

 

Si vous voulez créer une maison minimaliste, la première chose à faire est de réfléchir à la façon dont elle peut vous servir. Qu’est-ce qui est important pour vous, et de quoi avez-vous besoin dans votre maison ? Voici quelques éléments de ma liste :

De l’espace pour jouer – pour les enfants et les adultes ! Je veux faire du yoga sur le sol, construire des tours géantes avec des blocs de construction et organiser des soirées dansantes improvisées dans ma cuisine.

Facile à entretenir. Je ne suis pas une personne naturellement ordonnée et je n’aime pas faire le ménage. J’ai besoin d’une maison qui demande peu d’entretien. 

Une pièce pour se reposer et se détendre. Je suis introverti et j’aime passer beaucoup de temps à la maison. J’ai besoin d’espaces calmes, confortables et inspirants où je peux recharger mes batteries. 

Un équilibre entre beauté et fonctionnalité. Comme la plupart des gens, je veux que ma maison soit belle, mais j’ai aussi besoin qu’elle soit adaptée à mon style de vie. J’ai deux enfants en bas âge et je travaille à la maison, les choses doivent donc être aussi fluides que possible. 

Je vous encourage vivement à dresser votre propre liste avant de commencer à désencombrer ou à organiser votre maison. Lorsque vous avez une vision de ce que vous voulez réaliser, cela crée de la clarté, de la concentration et un objectif. Il est alors plus facile d’identifier et de désencombrer votre maison. 

10 conseils simples pour une maison minimaliste :

Réfléchissez à ce que vous voulez nettoyer et entretenir

Lorsque vous désencombrez un espace, réfléchissez à la quantité de temps et d’énergie (et parfois même d’argent) que vous êtes prêt à consacrer au nettoyage et à l’entretien. Utilisez ensuite cette réponse pour déterminer la quantité d’objets que vous souhaitez conserver.

 

Par exemple, je sais que je ne veux pas passer plus de 15 minutes à ramasser des jouets un jour donné. Si cela me prend plus de temps, je sais que j’en ai trop et que je dois faire du tri. C’est une règle simple, mais elle me rend la vie plus facile parce que je connais mes limites.

Laissez intentionnellement des espaces vides

La plupart des gens ont tendance à vouloir remplir tous les espaces vides de leur maison, mais je vous encourage à expérimenter avec des surfaces claires, des murs nus et des sols dégagés. Asseyez-vous dans cet espace pendant un moment et voyez comment vous vous sentez. Crée-t-il un sentiment de légèreté et d’aisance ?

 

 

Conseil : essayez de commencer par une grande surface plane, comme l’îlot de votre cuisine, la table de la salle à manger ou même le devant de votre réfrigérateur ! Laissez-vous aller à l’expérimentation et trouvez ce qui vous convient.

Désencombrement – Commencez par vos points douloureux

Je sais que le désencombrement peut sembler accablant, il n’est donc pas nécessaire de se précipiter ou d’en faire trop à la fois. Je vous recommande plutôt de commencer par vos points sensibles, car cela vous facilitera la vie et créera une dynamique.

 

 

Par exemple, si le placard de l’entrée que vous utilisez tous les jours vous stresse parce que vous ne trouvez jamais ce dont vous avez besoin, commencez par là. Le placard de la chambre d’amis peut attendre.

Essayez une décoration intérieure sans désordre

Une maison minimaliste n’est pas forcément neutre ou dépouillée. Vous pouvez – et devez – décorer votre maison de manière à refléter votre style personnel. L’une des façons d’y parvenir est d’opter pour une décoration dépouillée.

 

Voici quelques exemples : peindre les murs, changer les luminaires, changer les rideaux, utiliser des fleurs ou des fruits frais, des plantes ou même des couvertures douillettes. (Et n’oubliez pas que tout ce que vous utilisez et appréciez n’est pas du désordre !)

Remettez en question vos « objets au cas où ».

Vous avez probablement beaucoup d’objets que vous gardez chez vous « au cas où » – et ce n’est pas toujours une mauvaise chose. Le minimalisme ne signifie pas être gaspilleur ou mal préparé.

 Cela dit, si vous souhaitez conserver des objets parce que vous pourriez en avoir besoin à l’avenir, il y a deux choses à prendre en compte :

À quoi cela me servirait-il ? Si vous ne pouvez pas dire précisément pourquoi vous pourriez avoir besoin de cet objet à l’avenir, il y a de fortes chances que vous puissiez vous en passer.

Où se trouve-t-il exactement ? Si vous connaissez l’utilité de cet objet, il devrait être facile de lui donner une place spécifique. Par exemple, je garde des rubans de rechange pour les projets d’artisanat des enfants, ils se trouvent donc dans ma boîte d’artisanat et non dans un tiroir ou une boîte au hasard.

Vos objets « du jour au lendemain » doivent avoir une place spécifique, sinon vous ne les trouverez jamais quand vous en aurez besoin ! C’est une erreur courante, et c’est pourquoi nous nous retrouvons avec des doublons aléatoires (piles, super colle, cahiers, etc.) dans la maison.

 

 

Conseil : si vous voulez vraiment maintenir une maison minimaliste, tout ce que vous possédez devrait avoir un endroit spécifique où le ranger. Et si vous ne savez pas où mettre quelque chose ? C’est probablement un signe qu’il faut laisser tomber.

Faites une pause avant de remplacer des objets

 

La prochaine fois que vous serez à court de quelque chose, ou que quelque chose se cassera, faites une pause avant de le remplacer. Entraîne-toi à t’en passer pendant un certain temps. L’objet en question vous a-t-il manqué ou vous en êtes-vous bien passé ? La réponse pourrait vous surprendre.

Faites en sorte que les zones de détente ne soient pas encombrées

Où allez-vous pour vous détendre ? Dans votre chambre à coucher ? Votre fauteuil préféré près de la fenêtre ? Sous une couverture douillette sur votre canapé ? Faites de ces espaces de véritables sanctuaires en les désencombrant.

 

 

Commencez par votre table de chevet. N’utilisez pas cet espace sacré comme un dépotoir. Après tout, vous ne voulez pas vous réveiller dans le désordre (et les décisions non prises qu’il représente souvent). Au lieu de cela, débarrassez-vous de tout sauf d’un verre d’eau, d’un livre préféré et peut-être d’une photo ou d’une plante joyeuse.

Rangez vos collections

Nos maisons sont souvent remplies d’objets que nous collectionnons, comme des tasses à café, des disques vintages ou des cartes postales de nos voyages. Ce sont ces petites choses qui font qu’une maison ressemble à un foyer, mais vos objets spéciaux auront plus de sens si vous choisissez votre collection.

 

 

Prenez du recul et regardez vos objets individuellement. Parfois, les objets semblent plus précieux lorsqu’ils sont regroupés, mais lorsqu’ils sont séparés de la collection, ils perdent de leur attrait.

Créez un système pour gérer le fouillis de papier

Vous avez du mal à gérer le fouillis de papier, comme les reçus et les brochures ? Si oui, il vous faut un système simple pour le maîtriser.

 La clé est d’éviter de trop compliquer les choses. Si c’est trop difficile à suivre, vous allez procrastiner et rien ne sera fait. Au lieu de cela, traitez votre encombrement de papier tout de suite, dès qu’il entre dans votre maison.

 Personnellement, j’ai constaté que 90 % de ce que je reçois peut aller directement au recyclage (bien que vous puissiez d’abord déchiqueter certains éléments). Je numérise la plupart des 10 % restants à l’aide d’une simple application sur mon téléphone (j’utilise l’application Notes native fournie avec mon iPhone, mais il existe de nombreuses options). Je stocke ensuite la poignée de copies papier que j’ai vraiment besoin d’archiver dans un dossier.

 Je sauvegarde aussi régulièrement mes copies numériques sur le cloud (en utilisant Dropbox) et sur un disque dur externe, et c’est tout !

 Conseil : Une chose qui aide est de ne pas conserver les informations qui peuvent être facilement trouvées en ligne (à quelques exceptions près). Les menus à emporter, les numéros de téléphone, les recettes, etc. n’ont pas besoin de prendre de la place chez vous.

Faites régulièrement le point sur votre maison

Les objets qui se trouvent chez vous doivent vous aider à mener votre vie, mais n’oubliez pas que votre mode de vie évolue avec le temps. Un objet qui était autrefois réellement utile peut finir par devenir un encombrement, et ce n’est pas grave. Veillez simplement à garder le contrôle en faisant régulièrement le point sur votre vie et en évitant de vous accrocher à des objets qui ne vous servent plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0